Sicile

Après avoir parcouru rapidement la Sicile de Catane à Syracuse, de Palerme à Cefalu, je vous propose une série de photos de rue.

Dans cette série, vous ne verrez pas de couleurs, de sable blanc, ni de ciel bleu, mais des photos en noir et blanc des gens aux marchés, dans les rues, dans les églises. Des photos de Siciliens dans leur vie de tous les jours.

Catania to Syracuse, from Palermo to Cefalu, I propose a series of street photos.
In this series, you will not see colors, white sand, or blue sky, but black-and-white photos of people at old markets, in the streets, in churches. Pictures of Sicilians in their everyday life.

Rassemblement GoldWing

Le grand rassemblement Goldwing 2018 avait lieu ce week-end à l’Espace Carat à Angoulême. Ils étaient plus de 2000 motards passionnés à venir de différents pays à l’occasion de cette manifestation.

Parade lumineuse dans les rues de la ville, feux d’artifice et soirée DJ, les motards ont mis de l’animation pendant ces 4 jours de festivité.

Les curieux ont pu également admirer ces belles machines pendant tout le week-end, des motos flambants neuf, à l’état d’origine ou customisé.

Un motard me confiait que s’il devait choisir parmi toutes ces motos, il ne garderait qu’une, la sienne, une Goldwing 1500 cc.

Indifférence

Il y a quelques jours, l’émission « Envoyé spécial » proposait un reportage sur l’usine Whirpool intitulé « Les oubliés de la campagne ». Ce document expliquait que malgré 850 millions d’euros de bénéfices en 2016, Whirlpool avait pris la décision de délocaliser son usine d’Amiens en Pologne, où les salaires sont plus bas. J’ai particulièrement été frappé par le désarroi des ouvriers et notamment par le syndicaliste qui ne parvenait pas à distribuer ses tracts sur le parvis de la grande arche à Paris. Personne ne faisait attention à lui, voire détournait son chemin pour l’éviter.

Me trouvant dans quartier de la Défense à ce moment là, je me suis mis à observer les gens, leurs attitudes, leurs déplacements aux heures d’embauche : des chemins bien tracés, des regards dirigés vers le sol, un mobile scotché à l’oreille. Ni regard, ni sourire, de véritables zombies dans une indifférence la plus totale.

(Vous pouvez passer en plein écran en cliquant sur l’icône à droite du bouton HD)

Lumière du week-end

Un grand ciel bleu, des premiers rayons de soleil et la journée devient tout de suite plus agréable. Il fait bon flâner, observer, prendre son temps de rechercher ces percées lumineuses qui nous caressent et nous réchauffent.

La grisaille de ces derniers jours, laisse enfin place aux ombres mystérieuses qui sculptent et découpent les bâtiments.

Comme happé par ces monstres, les silhouettes m’attirent et obsèdent ma vision. Une seule parade : déclencher pour immortaliser des fantômes qui disparaissent au moindre passage nuageux.