Jazz à la charentaise #3

Matthis Pascaud (né en 1989), originaire de la Charente (Angoulême), débute la musique à l’âge de 6 ans au conservatoire d’Angoulême par les percussions classiques. Il suivra un enseignement musical tout au long de sa scolarité via les classes CHAM primaires (école René Desfarges) et secondaires (collège Jules Verne).

Baignant dans un univers familial où la musique est constamment présente, Matthis ne tarde pas à s’intéresser à d’autres styles comme le rock, le blues et le jazz qu’il étudiera à la guitare à l’âge de 15 ans.

En 2007, après l’obtention d’un BAC L option musique, il intègre la classe de Jazz du CNR de Bordeaux et du Conservatoire de Mont de Marsan où il obtient en 2010 le DEM mention excellence grâce à ses professeurs Jacky Berecochea, Christophe Maroye et Julien Dubois.

Il intègre la même année la classe de guitare de Pierre Perchaud au Centre des Musiques Didier Lockwood où il passera 2 ans à étudier le jazz avec des professeurs comme Benoît Sourisse, André Charlier, Jean Gobinet etc.. Il sort de l’école diplômé mention bien en 2012 et obtient un poste de professeur de guitare dans cette même école.
Depuis l’activité de Matthis grandi, il participe à de nombreux projets en arrivant sur Paris comme le groupe d’Alain Debiossat, Cycles le groupe de Benoît Lugué, Wanderlust l’ensemble de 14 musiciens dirigés par la chanteuse Camille Durand, le bal Jacquin groupe né au CMDL, enregistre sur plusieurs disques dans des styles différents (Joon Moon, Gerard Watkins, Moonlight Benjamin etc…), il se produit en France et à l’étranger avec d’autres groupes. Il est directeur artistique de la chanteuse haïtienne Moonlight Benjamin (Omar Sosa, Jacques Swartz- Bart) pour qui il a réalisé le premier album « Siltane ».

A l’heure actuelle Matthis est leader de son projet Square One avec qui il y vient de sortir le disque « Shake », révélation Jazz Magazine. Avec ce groupe, il remporte le concours National de la Défense Jazz Festival en 2018. 

Le groupe Matthis Pascaud «Square One» a éte créé il y a 3 ans, avec Christophe Panzani au saxophone ténor, Ouriel Ellert à la basse électrique, Karl Jannuska à la batterie et Matthis Pascaud à la guitare et à la composition.

La musique est aux confins des deux principales influences que Matthis revendique : le Rock pour la dimension sonore et le Jazz pour l’improvisation. Source : Matthis Pascaud

Après quelques jours de résidence, Square One était en concert à La NEF:

Les journées de l’architecture

Les journées de l’architecture 2018 ont eu lieu partout en France les 19, 20 et 21 octobre.

À Angoulême, plusieurs promenades ont été organisées par un groupe d’architectes, l’idée étant de présenter la profession, ainsi que différents chantiers réalisés dans plusieurs quartiers de la ville.
Avec une vingtaine de personnes, j’ai participé à une des balades proposées.

Après être passés par le CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement) boulevard Besson Bey, la médiathèque de l’Alpha, nous nous sommes rendus aux archives départementales où Mme Frédérique Bua, du cabinet d’architecture Cahuette, nous a décrit les travaux réalisés ce bâtiment.

Résistance aux intempéries, contraintes de poids liées aux fondations, fragilité de la structure existante, harmonie dans l’environnement, budgets…telles étaient les principales difficultés sur lesquelles les architectes ont dû réfléchir afin de résoudre les problèmes d’étanchéité sur le bâtiment des archives.

Des explications très intéressantes avec des architectes très disponibles. Une belle initiative.

Projet VHS

A l’occasion du Festival du Film Francophone d’Angoulême, l’artiste plasticienne Bénédicte Bureau a été invitée à imaginer une oeuvre dans les sous-sols de la médiathèque l’Alpha.

Des murs de milliers de cassettes VHS forment un labyrinthe et guident le visiteur au cœur du cinéma français.

« Etre mémoire-VHS » est le titre de cette oeuvre originale que l’on peut visiter pendant quelques jours encore à l’Alpha d’Angoulême.

All Butter Band au château de Balzac

Édifié en bordure de la Charente, le château de Balzac rappelle le souvenir de Jean-Louis Guez de Balzac, célèbre écrivain charentais. Les Soirs Bleus de GrandAngoulême y faisaient une escale vendredi soir pour le plus grand bonheur des charentais et des derniers vacanciers.

Une scène avait été installée au pied de la bâtisse afin de recevoir  quatre musiciens passionnés de blues rock. All Butter Band, une formation composée de Thomas Ottogalli à la guitare et au chant,  Matthis Pascaud à la guitare, François Lapeyssonnie à la basse et Gabriel Westphal à la batterie.

Les soirs Bleus, une belle initiative de GrandAngoulême aura permis tout l’été de voir de magnifiques spectacles et de découvrir des trésors de la Charente.