Nous sommes en guerre

Face au coronavirus, Emmanuel Macron avait sonné la « mobilisation générale » le 16 mars 2020 à l’occasion d’une allocution solennelle retranscrite en direct à la télévision.

Le confinement et les files d’attente qui ont suivi devant les supermarchés, ont pu rappeler aux personnes âgées, la période qu’ils avaient vécue il y a 80 ans.

« Cela ressemblait à la distribution des tickets de rationnement devant l’administration ». Ils avaient alors droit à 50 grammes de pain blanc par personne et par jour. La viande, le tabac et les vêtements aussi étaient limités.

Il y a quelques jours, une voisine m’a montré ces tickets de rationnement qu’elle et son mari utilisaient à l’époque.

(PS : les noms et prénoms ont volontairement été floutés)

Dernier voyage avant la réincarnation

Non loin de la maison, se trouve une usine de démolition métallique. Parfois d’anciens trains arrivent pour leur dernier voyage. J’ai toujours plaisir à monter dans les rames, les vieilles locos qui ont parcourues des milliers de kilomètres à travers la France.

Combien de voyageurs ont utilisé ces moyens de transport pour aller au travail, pour partir en vacances ? Combien de souvenirs sont enfouis dans ces vielles couchettes, ces vieilles banquettes ?

D’ici quelques semaines, quelques mois, ces morceaux de ferrailles trouveront un nouveau domicile, une nouvelle vie. Peut-être les retrouverez-vous comme couteaux, cuillères, fourchettes près de vos assiettes, comme outils dans vos jardins, sur vos vélos, dans vos voitures. N’hésitez pas à les interroger sur leurs passés…

Moonlight Benjamin

La chanteuse haïtienne était en résidence la semaine dernière à la Ferme Saint-Michel de Confolens, accompagnée du guitariste charentais Matthis Pascaud compositeur et arrangeur.

Quelques jours avant le départ d’une tournée européenne, La « Patti Smith haïtienne » a profité pour tourner le clip « Ki nouvèl » et ponctuer la semaine de répétition par un magnifique concert devant un public charentais venu en nombre.

Une énergie incroyable sur scène, un mélange de rythmes vaudou et de blues rock américain, à n’en pas douter, Moonlight Benjamin marquera l’esprit des spectateurs sur son passage.