Clov

Le Clown Sol, immense artiste québécois, a souvent été comparé à Raymond Devos. Sol est un magicien des mots. Il en joue, mais mieux encore il les tord, les imbrique ou les met en pièces de puzzle pour faire éclore leur sens caché. Devos, c’était l’absurde, Sol nous donnait son regard tendre et naïf ; celui d’un clown clochard ébahi sur notre monde qui marche sur la tête.

Sitôt qu’il a compris que la terre était ronde, l’homme s’est écrié « Quel ballon stradinaire! ” Et c’est depuis ce temps-là qu’il lui tape dessus… Il s’acharne sur elle à grands coups répétés, de la tête et du pied… Et à bras raccourcis…Exterminables amnésiques, on a oublié que notre pôv terre est aussi notre mère! Quand on aura raclé tous ses fonds de terroirs, est-ce qu’on sera vraiment plus avancé?

Eric de Dadelsen, alias Clov, a bien connu Marc Favreau. Il reprend dans le spectacle des textes de Sol qu’il souhaite faire re-découvrir aujourd’hui ainsi que ses propres divagations. Il cherche dans le même temps à retrouver l’esprit du personnage du grand clown, sa candeur malicieuse, sa générosité et bien sûr son humour.

Clov était jeudi soir à l’espace Matisse de Soyaux à l’occasion du festival Soyaux Fou d’Humour. Clov, clown clochard et philosophe, avec sa « peubelle » pour seule compagne, joue avec les mots tous sens. Il les tord, s’entortille lui-même, réinvente un langage pour rire mais aussi pour dire le monde dans tous ses états.

[Sources : https://www.goldmund-theatre.com/, https://www.lesdechargeurs.fr/spectacle/le-tourneseul]

Partagez si vous le souhaitez...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.