L’hiver est bien là

L’automne en Charente a été particulièrement doux. On avait fini par se demandé s’il y aurait un hiver cette année. Pas de pluie, températures estivales. On a failli passer noël sous le parasol.

Heureusement depuis quelques jours et après 2 semaines de pluies intenses, le froid s’installe progressivement. Au petit matin, la nature se réveille dans son épais manteau de brume et de givre, laissant apparaitre aux promeneurs de magnifiques paysages.

Ballade sous la pluie

Le début de l’année 2013 est particulièrement humide en Charente avec déjà 22 jours de pluie au compteur. Les terres sont détrempées, les rivières regorgent d’eau. Il est 13h00, il fait tellement gris que l’éclairage est nécessaire dans les maisons. Armé d’un bon ciré, me voilà parti dans la campagne.

Après 2 heures de ballade, me voilà de retour, trempé. Le temps d’allumer une petite flambée, de mettre les vêtements à sécher et je mets en ligne les quelques photos :

Temps glacial

Après la vague de neige apparue ce week-end, le soleil est enfin revenu. Mais après les flocons c’est maintenant la glace qui habite depuis quelques jours les paysages et les routes de Charente. Le thermomètre affichait ce matin -14°C  !

Depuis le début de la semaine les enfants sont restés bien au chaud en prenant quelques jours d’avance sur leurs prochaines vacances. Les parents essaient tant bien de mal d’aller au travail ou faire quelques courses sans se casser de jambes.

D’ici quelques jours les bonhommes de neige disparaitront pour ne laisser que chapeau, carotte et charbon…

L’hiver arrive

Bandes

Depuis quelques jours, l’humidité remplace peu à peu les dernières chaleurs de cet été indien. Les lumières vives s’effacent pour laisser place à des voiles de douceur qui embrassent les paysages.

Je trouve cette période très intéressante, d’un point de vue photographique. Les paysages prennent alors une autre dimension et laissent le lecteur entre mystères et rêveries.

En allant travailler ce matin, j’ai aperçu cet arbre perdu dans le brouillard. Quelques instants plus tard, je faisais demi-tour persuadé qu’il y avait une photo intéressante à réaliser.

D’une part les couleurs : noirceur du bitume, verdeur du jeune blé et la grisaille du brouillard. D’autre part les formes avec ces lignes parallèles et cet arbre encadré de ces 2 arbrisseaux. Voilà les éléments qui m’ont séduit.

Mais tout ceci est bien subjectif. Appréciez-vous cette photo ? Que vous inspire-t-elle ? N’hésitez pas à laisser vos commentaires ci-après. Merci.